warning Si vous constatez un dysfonctionnement sur le Réseau Météo français, veuillez me tenir informé. Merci d'avance ! warning

Risque d'incendie

[Chandler Burning Index] (CBI)

Le [Chandler Burning Index] (CBI) utilise la température de l'air et l'humidité relative pour définir un indice numérique de risque d'incendie.

Il est basé uniquement sur les conditions météorologiques, sans ajustement pour l'humidité du combustible.

Cet indice est alors assimilé à la gravité du risque d'incendie représenté ci-dessous :

fire-0 fire-1 fire-2 fire-3 fire-4
FAIBLE
< 50
MODÉRÉ
50 - 75
ÉLEVÉ
75 - 90
TRÈS ÉLEVÉ
90 - 97.5
EXTRÊME
> 97.5

Le potentiel d'incendie est représenté par une version modifié du [Chandler Burning Index] (CBI).

L'indice fournit une mesure des effets de la température et de l'humidité moyenne sur l'intensité du feu et sa vitesse de propagation.

Les deux composantes, intensité et propagation, de l'indice sont linéairement liées à la température (une augmentation des résultats de la température donne un indice proportionnellement plus élevé), mais sont liés de façon exponentielle à l'humidité (une petite diminution dans les résultats de l'humidité donne une grande augmentation de l'indice).

La version modifiée du [Chandler Burning Index] (CBI) est calculée à partir de :

CBI = (((110 - 1.373*RH) - 0.54 * (10.20 - T)) * (124 * 10**(-0.0142*RH)))/60
où :
RH = humidité relative moyenne mesurée l'après-midi (%)
T = température moyenne mesurée l'après-midi (°C)

Le [Chandler Burning Index] (CBI) a su montrer une forte corrélation avec l'activité des incendies.


Indice risque d'incendie (CBI) Description
FAIBLE
< 50
Les combustibles ne s'enflamment pas facilement à partir de petits tisons bien que d'une source de chaleur plus intense, comme la foudre, ils peuvent déclencher des feux de bois morts ou de brousailles.
Les feux de prairies sèches et dégagées peuvent brûler facilement quelques heures après la pluie, mais les feux de bois se propagent lentement en rampant ou fumant, et brûlent irrégulièrement.
Il y a peu de danger.
MODÉRÉ
50 - 75
Les feux peuvent commencer à partir de causes les plus accidentels, mais, à l'exception des feux de foudre dans certaines régions, le nombre d'incendie est généralement faible.
Les feux de prairies sèches et dégagées brûlent vivement et se propagent rapidement les jours venteux.
Les feux de bois se propagent lentement à rapidement.
Le feu moyen est d'intensité modérée, bien que de fortes concentrations de combustibles peuvent brûler vivement.
Des départs d'incendie peuvent se produire, mais ne persistent pas. Les feux ne sont pas susceptibles de devenir sérieux et sont relativement contrôlables.
ÉLEVÉ
75 - 90
Tous les combustibles morts et fins s'enflamment facilement et les incendies commencent à partir de plusieurs causes.
Les feux de broussailles et les feux de camp sans surveillance sont susceptibles de provoquer des incendies. Les feux se propagent rapidement.
La combustion est de haute intensité et peut se développer sur des pentes oû il y a des concentrations de combustibles fins.
Les incendies peuvent devenir graves et leur contrôle est difficile, à moins qu'ils soient attaqués avec succès dès leurs départs.
TRÈS ÉLEVÉ
90 - 97.5
Les incendies commencent facilement à partir de plusieurs causes et, immédiatement après l'allumage, se propagent rapidement et augmentent rapidement en intensité.
Les départs de feux ponctuels sont un danger constant.
Les feux qui brûlent des combustibles légers peuvent rapidement développer des caractéristiques de haute intensité tels que parcourir de longues distances rapidement ainsi que les tourbillons de feu quand ils brûlent des combustibles plus lourds.
EXTRÊME
> 97.5
Les incendies commencent rapidement, se propagent avec fureur, et brûlent intensément. Tous les feux sont potentiellement graves.
Le développement dans la combustion à haute intensité est généralement plus rapide et produit de nombreux petits départs de feu de classe de danger très élevé.
Une attaque directe est rarement possible et peut être dangereuse, sauf immédiatement après un départ.
Les incendies qui se développent dans les forêts de conifères peuvent être facilement ingérables.
Dans ces conditions, la seule action efficace et sécuritaire de contrôle est une attaque sur les flancs jusqu'à un changement climatique ou l'appauvrissement en combustibles.
IMPORTANT : Ce site Web n'est pas la propriété ou partenaire direct de Météo France.
Les relevés présents sur le Réseau Météo Français sont issus de stations météo privées
et ne peuvent en aucun cas se substituer à la consultation des informations météorologiques d'organismes professionnels.